Mobile-first c’est parti !

Google a publié hier (26/03/2018) sur son blog qu’après une année et demie de tests et d’expérimentations l’indexation mobile-first à débuté. 

mobile-first-goole

 

C’est quoi l’indexation mobile-first

Jusqu’à maintenant Google se servait de l’affichage « desktop » de votre site pour alimenter l’indexation de son moteur de recherche, ce qui pouvait, comme l’écrit Google, « poser des problèmes aux chercheurs mobiles lorsque cette version est très différente de la version desktop ».
L’indexation mobile-first signifie donc qu’à partir de maintenant le classement des résultats de recherche se fera sur la base de la version mobile « afin d’aider les utilisateurs mobiles à trouver ce qu’ils recherchent ».

Les webmaster averti via Search Console

Google avertira prochainement les webmasters des sites via Search Console de la mise en indexation du site en mode mobile-first.
En conséquence vous verrez alors la hausse du crawl des bots « mobile » de Google, et vos pages indexées seront en version mobile.

Les précisions en matière d’indexation mobile-first

L’indexation mobile-first concerne la manière dont est collecté le contenu, et ne concerne pas (pour le moment) le classement dans les résultats de recherche. Cependant Google vous encourage grandement à rendre votre contenu mobile-friendly.

La version AMP (si vous en faîtes usage) ne sera pas utilisé, Google préférant l’exploration de la version mobile « classique ».

Google conseille que le contenu soit « de grande qualité » et accessible pour les utilisateurs de mobile.

L’utilisation des balises structurées doivent être similaire entre la version desktop et mobile

Les Meta doivent être également similaire entre les deux versions

Si vous utilisez deux URL distinctes pour la version mobile (m.dot) et la version desktop, vous devez utilisez les éléments canonical et alternate pour lier les deux versions.

Google indique que la fréquence d’exploration par les Googlebots Mobile va être plus soutenue que celle qui était mise en pratique pour la version desktop. Il vous faudra alors vous assurez que votre hébergement soit capable d’assurer cette charge supplémentaire sans ralentissement notoire.

Pour finir, n’oubliez pas de respecter les 9 étapes pour un bon référencement que je vous avez exposé lors d’un précédent article.